Avis mensuel

Avis du mois de Février!

tumblr_pfd9vhkW7s1s2kg79o1_1280

Coucou les lecteurs!

Aujourd’hui je vous publie mon bilan de février qui est très bon!

giphy


couv57818433

« Le soleil des rebelles » de Luca Di Fulvio – Slatkine & Cie (640 pages)

J’ai beaucoup aimé ce livre mais je l’ai trouvé en dessous du niveau des deux précédents. Alors, il est génial mais je n’ai pas ressenti la petit flamme de d’habitude. Il reste néanmoins un livre très intéressant sur les conditions de vie des serfs et la dureté de l’époque médiévale. Je vous le conseille! 17/20

Résumé:

«-Un jour, ma mère et le vieux Raphael parlaient des rebelles. Ils ont dit que c’était des hommes qui trouvaient le soleil la nuit. Mikael fronça les sourcils.
– Qu’est-ce que ça veut dire ?
– J’en sais rien, répondit Eloisa en haussant les épaules. »

 

 

 

couv29132865

 

« Keleana T.1: Throne of glass » de Sarah J. Maas – Bloomsbury (404 pages)

Ayant lu la saga « A court of thorns and roses » et l’ayant adorée, je m’attendais à une saga géniale…mais non! Ce n’est pas mauvais mais ça reste très basique avec un schéma narratif très prévisible. Un triangle amoureux gros comme une vache dans un couloir, une héroïne aux réactions contradictoires et un univers peu développé. Bref, je ne dirais pas que c’est jeunesse mais ça reste en surface. Après la saga fait sept tomes quand même! Je vais continuer à la lire par curiosité mais si le tome deux n’a rien d’exceptionnel, j’arrêterai! 15/20

Résumé:

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

 

couv7111549

 

« Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, intégrale n°1 » de Lemony Snicket – Nathan (485 pages)

Une des rares déceptions de ce mois! Je n’ai pas accroché tout simplement mais ce n’est pas à cause de l’aspect jeunesse, et non! C’est l’aspect répétitif des tomes qui m’a un peu gonflé. L’intrigue exploite toujours les mêmes ressorts avec les mêmes personnages. Je veux bien que ce soit pour des enfants mais ils ne sont pas suffisamment bêtes non plus pour ne pas réussir à suivre une potentielle évolution de cette saga! Je ne vais pas continuer…11/20

Résumé:

Cher lecteur,…
Si tu viens de prendre ce recueil, un conseil, remets-le en place. Il raconte la triste histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines. Ils ont beau être bien élevés, charmants et intelligents, il ne leur arrive que des misères. Ils vont d’une catastrophe à l’autre et collectionnent les pires ennuis. Il est de mon devoir de relater ces tragiques aventures, mais libre à toi, cher lecteur, de remettre ce recueil où tu l’as pris, si tu préfères les histoires gaies.

 

 

couv7093746

 

« Je suis là » de Clélie Avit – Le livre de poche (235 pages)

Une bonne lecture qui m’a bien changée les idées! Alors, l’intrigue se résume en quelques phrases mais la façon dont le coma et les personnages sont traités  est très intéressante; elle met l’accent sur les sentiments et l’acceptation de soi. Dit comme ça, c’est niais mais ça m’a bien plu pourtant ce n’est pas mon genre de lecture. 15/20

Résumé:

Suite à un accident de montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que ses chances de se réveiller s’amenuisent, un jeune homme du nom de Thibault pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux adolescentes en voiture, il se confie à Elsa et noue une relation avec elle malgré son mutisme.

 

 

couv33456898

 

« Trois petits drames pour marionnettes » de Maeterlinck – Espace nord (287 pages)

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un cours pour ma licence et j’ai bien aimé notamment la pièce intitulée « Intérieur ». C’est apparemment un classique mais je ne le vous conseille pas à moins que le théâtre symboliste vous branche. Je pense qu’il est nécessaire d’avoir des explications poussées afin de comprendre l’intérêt de ces pièces. 15/20

Résumé:

Un vieillard et un étranger observent à distance le bonheur d’une famille et tardent à leur annoncer la mauvaise nouvelle dont ils sont porteurs.
Alladine et Palomides tombent amoureux, enfermés dans les souterrains d’un château. Ygraine se révolte et tente de soustraire de petits Tintagiles à l’emprise d’une reine invisible.

 

 

couv32151396

 

« Tristan et Iseut » – Le livre de poche (636 pages)

J’ai donc relu cette oeuvre avec cette traduction qui est bien meilleure que celle que j’ai lue cet hiver. Cette édition est très intéressante car elle propose plusieurs versions de l’histoire, celle de Béroul, Thomas, les Folies, Marie de France et la saga Islandaise. J’ai particulièrement apprécié la version de Béroul! Je vous conseille cette oeuvre qui n’est pas aussi clichée que « Roméo et Juliette », par exemple. 16/20

Résumé:

Ces récits du XIIe siècle content la passion réciproque du chevalier Tristan et de la reine Iseut, femme du roi Marc de Cornouailles. Prisonniers de la fatalité de l’amour, incarnée par le breuvage magique qu’ils ont absorbé, les amants y luttent contre les forces sociales, naturelles et divines liguées contre eux. Au Moyen Âge, ce mythe a suscité à la fois fascination et rejet. Au-delà des lois et des règles morales, il pose en effet avec force et audace l’amour comme valeur absolue.

 

 

couv24722456

 

« L’Acacia » de Claude Simon – Editions de Minuit (384 pages)

La deuxième et dernière déception de ce mois! L’auteur fait le récit à la fois de son père, officier durant la première guerre mondiale et la sienne, soldat durant la seconde. Les cents premières pages étaient géniales mais très vite, j’ai pataugé! Le récit n’avançait pas vraiment et l’écriture ne m’a pas plu. Je comprends mieux sa note sur livraddict. 11/20

Résumé:

« En refermant L’Acacia, le lecteur a la sensation d’avoir personnellement chevauché dans les clairières de l’Est en 1940, les yeux brûlés d’insomnie ; d’avoir reçu une balle en 1914 au coin d’un bois, tel un parfait poilu de L’Illustration ; mais aussi d’avoir servi aux Colonies avant 14 ; d’avoir hanté les villes d’eaux de la Belle Époque ; d’avoir ouvert un télégramme avec des sanglots de veuve dans la gorge ; d’avoir visionné des bribes d' »Actualités » d’avant l’autre guerre, sépia, tressautantes et muettes ; d’avoir remué ces réminiscences dans un claque miteux ; d’avoir senti monter la folie des deux dernières guerres du fond des trains à bestiaux de toute l’Europe ; et de chercher à couler tout cela dans le présent immédiat de l’écriture, devant une branche d’acacia vert cru… » (Bertrand Poirot-Delpech, Le Monde)

 

couv46366454

 

« Le Fils naturel, Le Père de famille, Est-il bon? Est-il méchant? » de Diderot – GF (322 pages)

Je continue ma découverte des œuvres de Diderot grâce à la fac. Ces pièces, pour nous, n’ont rien de révolutionnaire mais à l’époque, c’était les débuts du drame et donc d’une révolution dans le milieu du théâtre! J’ai bien aimé, ça n’a rien d’exceptionnel mais ça change du théâtre classique avec ses archétypes et ses schémas narratifs. 15/20

Résumé:

En 1757 et 1758, Diderot tente un pari aussi grandiose qu’inédit : rénover du même pas la théorie et la pratique du théâtre. Et cela, au pays où le classicisme s’était établi à demeure, sous protection de l’Etat, absolu, et des chefs-d’œuvre, impressionnants. Ce volume donne à lire, pour la première fois en édition de poche, les trois pièces achevées de l’audacieux perturbateur, ainsi que quelques projets dramatiques.

 

61kn4nOHjjL

 

« Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig – Pocket (327 pages)

Vous connaissez sûrement ce livre, soit vous l’avez lu, soit vous l’avez déjà vu quelque part. Bon, il traînait depuis plus de quatre ans dans ma pal et honnêtement je ne me rappelais pas du tout le synopsis; je pensais donc lire un feelgood. Et non… Ce livre sans vous spoiler est un peu blasant et beau à la fois. Ce n’est pas le livre de l’année mais une très belle lecture à faire. En plus, ça se passe en Bretagne (dixit la brestoise), foncez! 16/20

Résumé:

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l’attention d’un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle. Un conte de fées moderne. L’émotion partagée avec des personnages profondément attachants et les dialogues d’une rare vivacité donnent un livre bourré de grâce, d optimisme et d énergie, qui réconcilie avec la vie !

 

couv66310784

 

« Chatterton » d’Alfred de Vigny – Folio théâtre (192 pages)

Si vous voulez découvrir la plume de Vigny ou le drame romantique, cette pièce est faite pour vous! C’est une relecture de ce livre que j’ai découvert il y a un an et que j’avais adoré. Je ne peux pas être objective en vous parlant de cette pièce mais je la vous conseille vraiment! 18/20

Résumé:

On ne joue plus Chatterton depuis longtemps. C’est donc le moment de le lire. Car s’il y a une pièce qui montre le drame de l’artiste méconnu, condamné à la misère et à la mort, c’est bien celle-là.  » C’est l’histoire d’un jeune homme, nous dit l’auteur, qui a écrit une lettre le matin, et qui attend la réponse jusqu’au soir ; elle arrive, et le tue.  » Vigny prend le parti de la poésie contre la société, ce qui est une nouveauté dans l’histoire de la littérature. À partir de là, on aura deux publics : les happy few et les autres. Il faut aussi souligner le rôle de la femme dans cette œuvre. Le jeune poète est, en effet, aimé par une créature angélique. C’est elle qui permet à Chatterton de devenir un vrai poète. La société l’emporte, et empêche le couple de s’unir. Il s’agit donc d’une pièce à la fois sentimentale et très intellectuelle : Vigny prêche pour un  » drame de la pensée « . Loin des foules du théâtre romantique ou shakespearien, il écrit une tragédie épurée, celle du désespoir moderne. C’est lui qui a inventé le poète maudit.

 

En conclusion, un mois plein de belles lectures et mars s’annonce aussi bien voir même encore mieux, forcément je suis en train de lire des classiques dont un Zola, what else?!

 

Bonnes lectures!

3 commentaires sur “Avis du mois de Février!

  1. « Un triangle amoureux gros comme une vache dans un couloir » hahaha, mais c’est assez bien résumé ! D’ailleurs, j’ai acheté le tome 2 et 3 si jamais.. (toujours en VO !)
    Je comprends ta déception pour les Orphelins Baudelaire.. moi j’en pouvais plus des répétitions et tout ses explications chiantes sur les mots « compliqués », les reformulations etc.. mais je voulais avoir la fin ! Et je pense que pour les jeunes c’est super, je me souviens très bien être en méga flip à 7 ans d’ailleurs ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s