PAL

PAL d’Octobre!

tumblr_otr8jaajlh1vk34obo1_1280

Coucou les lecteurs!

Aujourd’hui, je vous présente ma pal d’octobre qui est composée de sept livres dont de nombreuses briquasses. Motivée, motivée!


couv72344085

⇒ »La fortune des Rougon » de Zola – Livre de poche (475 pages)

Je n’ai jamais lu les Rougon-Macquart en entier. Je vais donc commencer par le premier tome (logique!). Il semble être très descriptif mais j’aime beaucoup Zola et ses personnages glauques qui ne font que vivre une lente descente aux enfers. Voilà, grosse ambiance en perspective!

Résumé:

Issus de la paysannerie enrichie, les Rougon portent en eux l’avidité du pouvoir et de l’argent. Une des branches de la famille, les Macquart, sera marquée par l’hérédité de l’alcoolisme, du vice et de la folie. Le coup d’Etat du 2 décembre 1851 entraîne les Rougon dans la conquête de Plassans, la capitale provençale du roman. La haine de l’empereur pousse Silvère, petit-fils de la matriarche, et Miette, sa femme, dans l’insurrection républicaine. De ces passions et de ces fureurs naîtront cent personnages, et celui, aux mille visages anonymes, de la foule et de la collectivité qui préfigure le XXe siècle.

 

001408775

 

⇒ »Hamlet, Le roi Lear » de Shakespeare – Folio classique (402 pages)

J’ai lu « Macbeth » de l’auteur que j’ai adoré! C’est d’ailleurs le seul livre de lui que j’ai ouvert de toute ma vie. Le mois d’octobre est donc l’occasion de découvrir le fameux « To be or not to be ».

Résumé:

HAMLET : J’ai depuis peu, pourquoi je n’en sais rien, perdu toute ma gaieté, abandonné mes habituels exercices; et de fait mon humeur est si désolée que cet admirable édifice, la terre, me semble un promontoire stérile, et ce dais de l’air, si merveilleux n’est-ce pas, cette voûte superbe du firmament, ce toit auguste décoré de flammes d’or, oui, tout cela n’est plus pour moi qu’un affreux amas de vapeurs pestilentielles. (Acte II, scène II.)

 

couv21004061

 

⇒ »Les messagers des vents T.1 » de Clélie Avit – Livre de poche (704 pages)

Grosse pavasse que je vais sortir de ma pal. Je ne m’attends pas à grand chose. Je ne peux qu’être surprise!

Résumé:

Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria. Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.

 

71ebxyyd9fl

 

⇒ »La dernière conquête du Major Pettigrew » d’Helen Simonson – Nil (492 pages)

J’ai « L’été avant la guerre » de l’auteure que je n’arrive pas à sortir de ma pal. Celui-là n’aura pas traîné! Il semble être un livre feelgood, après tout pourquoi pas?! (Autant vous dire que le nom du personnage me tort déjà de rire…)

Résumé (et quel résumé, ma parole!):

À Edgecombe St. Mary, en plein coeur de la campagne anglaise, une tasse de thé délicatement infusé est un rituel auquel, à l’heure dite, le major Ernest Pettigrew ne saurait déroger pas plus qu’à son sens du devoir et à son extrême courtoisie, aussi désuète que touchante, qui font de lui l’archétype même du gentleman anglais : raffiné, sarcastique et irréprochable. Dans ce petit village pittoresque où les cottages le disputent aux clématites, le major a depuis trop longtemps délaissé son jardin. Désormais veuf, il a pour seule compagnie ses livres, ses chers Kipling, et quelques amis du club de golf fuyant leurs dames patronnesses. Ce n’est guère son fils, Roger, un jeune londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse. Mais, le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la présence douce et gracieuse de Mme Ali, veuve elle aussi, va réveiller son coeur engourdi. Tout devrait les séparer, elle, la petite commerçante d’origine pakistanaise, et lui, le major anglais élevé dans le plus pur esprit britannique. Pourtant leur passion pour la littérature et la douleur partagée du deuil sauront les réunir. Ils vont, dès lors, être confrontés aux préjugés mesquins des villageois, où le racisme ordinaire sévit tout autant dans les soirées privées, sur le parcours de golf, à la chasse, sur les bancs de messe que dans les douillets intérieurs. Et les obstacles seront pour eux d’autant plus nombreux que leurs familles s’en mêlent : Roger s’installe dans un cottage voisin avec Sandy, sa petite amie américaine, et le neveu de Mme Ali, musulman très strict rentré du Pakistan, se découvre un enfant caché…

 

couv69854400

 

⇒ »L’homme qui rit » de Victor Hugo – Pocket (762 pages)

Je continue ma lecture des oeuvres d’Hugo et j’en ai plein ma bibliothèque. J’espère qu’il sera aussi bon que « Notre-Dame de Paris »!

Résumé:

L’Angleterre a connu, cent quarante ans avant la France, une révolution, un parlement régicide, une république et une restauration fertile en règlements de comptes. Victor Hugo a choisi ce dernier épisode pour brosser un tableau épique de l’aristocratie anglaise à travers la destinée extraordinaire de Gwynplaine, l’Homme qui Rit. A la fois roman d’aventures, exposé historique et social, drame injouable et poème visionnaire, ce roman est le plus fou de tous les romans de Hugo. C’est aussi le plus riche de toutes les obsessions de son auteur. On a cru pouvoir, à son propos, citer Freud et le surréalisme. Le bateau pris dans la tempête, la vision du pendu servant de vigie, la cabane-théâtre des saltimbanques, les tirades philosophiques d’Ursus, les machinations du traître Barkilphedro, la chirurgie monstrueuse d’Hard-quanonne, le portrait de la princesse perverse, l’or des palais et le scandale à la chambre des lords sont, plus que des morceaux de bravoure, des morceaux d’anthologie.

 

couv2639758

 

⇒ »Le signal » de Maxime Chattam – Albin Michel (740 pages)

LE livre pour halloween! Je vais passé un bon moment à me faire dessus avec ce livre. J’ai de grosses attentes et je pense ne pas être déçue. C’est d’ailleurs mon premier livre de Maxime Chattam.

Résumé:

La famille Spencer emménage dans la petite ville perdue de Mahingan Falls. Pourtant les nouveaux venus n’y trouvent pas la tranquillité espérée : suicides mystérieux, disparitions de jeunes filles et autres accidents peu naturels s’enchaînent, semant l’angoisse chez les enfants Spencer. Ethan Cobb se doit d’enquêter.

 

couv1245183

 

⇒ »Mondocane » de Jacques Barbéri – Folio SF (288 pages)

Un livre de SF! Il me semble que ça fait un moment que je n’ai pas lu un livre de ce genre qui n’est pas du young adult. Ce livre est quasiment inconnu au bataillon, pourtant le synopsis n’annonce que du bon. Mystère…

Résumé:

Bob Durin se réveille après sept années de cryogénisation et comprend que la guerre est finie. Désormais des intelligences artificielles sont chargées de régler les éventuels conflits entre les superpuissances et ce au mépris des droits humains. Projeté dans un monde qui n’est plus le sien, Bob a bien du mal à trouver sa place.

 

Voilà, un mois très chargé car en plus, mes lectures pour la fac s’ajouteront! Que du plaisir!

Bonnes lectures!

6 commentaires sur “PAL d’Octobre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s