Avis mensuel

Avis du mois d’Août (un très bon bilan)!

porte

Coucou les lecteurs!

Me revoilà avec mon bilan mensuel d’Août qui est très bon, c’est sûrement le meilleur que j’ai depuis le début de l’année. C’est parti!


couv72531430⇒ »Le paris des merveilles Tome 1: Les enchantements d’Ambremer » de Pierre Pevel – Bragelonne (382 pages)

Premier coup de coeur de ce mois! Ce livre est génial, il mêle la fantasy et l’historique à merveille. J’ai adoré! 20/20 (Le lien de ma chronique: https://ilonaisreading.home.blog/2019/08/08/chronique-le-paris-des-merveilles-t-1-les-enchantements-dambremer/)

Résumé:

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

 

couv32734205

 

⇒ »Une chanson pour Ada » de Barbara Mutch – Pocket (512 pages)

Ce livre a été dévoré en trois jours parce que j’étais malade. Je pense qu’en temps normal, il aurait traîné pendant un moment. L’histoire est sympathique mais les personnages ne m’ont pas particulièrement plu ou touché. L’intrigue reste basique et plutôt prévisible. Bref, rien de novateur mais sympathique si l’on veut découvrir l’apartheid. 15/20

Résumé:

Ada naît dans les années 1930 à Cradock House, demeure de la famille Harrington. Fille illégitime de la domestique noire, elle grandit aux côtés des deux enfants du couple. Elle ne va pas à l’école, mais Cathleen Harrington, la maîtresse de maison, lui apprend à lire. Remarquant son intérêt pour la musique, cette dernière entreprend de lui enseigner le piano, en dépit des réserves de son entourage. Ada a beau s’avérer une élève assidue et une pianiste très douée, ses perspectives d’avenir semblent cependant bien limitées dans un pays où la situation entre Blancs et Noirs se durcit de plus en plus. L’année de ses dix-huit ans, alors que la politique de l’apartheid est mise en place sur l’ensemble du territoire, Ada est violée par Mr Harrington. Enceinte, elle se réfugie chez sa tante, dans un township. Son talent pour la musique et l’amitié qu’elle partage avec Mrs Harrington vont se révéler ses meilleurs alliés dans un monde où, mère d’une enfant métisse, elle n’a nulle part sa place.

 

couv63990907

 

⇒ »Le Cid » de Pierre Corneille – Pocket (108 pages)

Je fais une licence de lettres et j’ai entendu parler de ce livre cinquante fois depuis mes années lycée. Quelle déception! Je ne m’attendais pas à LA révélation mais quand même. Un genre d’Amour, gloire et beauté mais classique. Le dilemme n’en est pas vraiment un, les personnages sont niais et l’intrigue ne repose que sur une brouille entre deux quinquagénaires frustrés. Heureusement, qu’il soit court! Je ne le recommande pas du tout pour ceux qui veulent commencer les classiques. 12/20

Résumé:

« Rodrigue, as-tu du coeur ? Tout autre que mon père l’éprouverait sur l’heure… » Qui de nous n’a pas été bercé par l’épopée du Cid ? Noble, vaillant, sans égal, sans rival. Amoureux de Chimène, aimé en retour, accablé par le sort, car pour sauver l’honneur de sa famille il lui faut perdre une maîtresse. L’affront est rude. Un soufflet ! Homme de coeur, Rodrigue ne peut que venger son père d’un tel outrage. A son tour, Chimène demande justice. « Tu t’es, en m’offensant, montré digne de moi, je me dois, par ta mort, montrer digne de toi. » Cruel conflit entre devoir et passion qui pousse les deux amants à s’opposer. A tant de grandeur d’âme, le Ciel ne peut être insensible…

couv62703974

 

⇒ »Notre-Dame de Paris » de Victor Hugo – Le livre de poche (733 pages)

LA découverte classique de ce mois! J’ai déjà lu « Les misérables » (que je vous recommande à 3000%), « Les châtiments », « Les Orientales », « Le dernier jour d’un condamné » etc. Celui-ci se positionne en 2e place juste derrière « Les misérables ». Il est génial, romanesque, trépidant avec des personnages hétéroclites. J’ai adoré! 18/20 (Lien de ma chronique: https://ilonaisreading.home.blog/2019/08/17/chronique-notre-dame-de-paris-de-victor-hugo/)

Résumé:

Dans le Paris du XVe siècle, une jeune et superbe gitane appelée Esméralda danse sur le parvis de Notre Dame. Sa beauté bouleverse l’archidiacre de Notre-Dame, Claude Frollo, qui tente de l’enlever avec l’aide de son sonneur de cloches, le malformé Quasimodo. Esmeralda est sauvée par une escouade d’archers, commandée par le capitaine de la garde Phoebus de Châteaupers…

 

couv62317816

 

⇒ »Les quatre filles du docteur March » de Louisa May Alcott – Folio Junior (373 pages)

Rebelote avec ce classique que j’ai adoré! Décidément, je me répète. Une très bonne découverte et loin d’être aussi jeunesse que ce que je pensais. Un très beau livre qui mérite amplement sa renommée. 20/20 (Lien de ma chronique: https://ilonaisreading.home.blog/2019/08/27/chronique-les-quatre-filles-du-docteur-march-de-louisa-may-alcott/)

Résumé:

Quatre jeunes filles doivent surmonter les difficultés de la vie quotidienne, car leur père est à la guerre et leur mère est très occupée. Les petits problèmes de tous les jours n’auront pas raison de la grande affection qui unit la famille.

 

couv47478608

 

⇒ »Par amour » de Valérie Tong Cuong – Livre de poche (384 pages)

Il est enfin sorti de ma pal et j’ai bien fait! Ce livre est aussi une petite pépite historique avec des personnages complexes et une vision de la guerre très intéressante. Je le recommande pour les fans de l’historique. 18/20 (Lien de ma chronique: https://ilonaisreading.home.blog/2019/09/04/chronique-par-amour-de-valerie-tong-cuong/)

Résumé:

Pour protéger les siens des absurdités de la guerre, il ne reste parfois que l’énergie de l’amour et la force du sacrifice… Retraçant le destin de deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, cette fresque puissante, envoûtante, nous conduit du Havre à l’Algérie et met au jour un pan méconnu de notre Histoire.

 

couv55645214

 

⇒ »Raison et sentiments » de Jane Austen – 10/18 (382 pages)

Bon, forcément avec toutes ces très bonnes lectures, il fallait un couac. Ce livre je l’ai abandonné et je ne le regrette vraiment pas. Les personnages allaient très bien comme dans « Orgueil et préjugés », l’auteure arrive à me faire accrocher aux héroïnes. Malheureusement, il ne se passe rien mais vraiment rien! J’ai lu 150 pages et je peux vous les résumer en trois lignes. J’ai été très déçue! 11/20

Résumé:

Raison et sentiments sont joués par deux soeurs, Elinor et Marianne Dashwood. Elinor représente la raison, Marianne le sentiment. La raison a raison de l’imprudence du sentiment, que la trahison du beau et lâche Willoughby, dernier séducteur du XVIIIè siècle, rendra raisonnable à la fin. Mais que Marianne est belle quand elle tombe dans les collines, un jour de pluie et de vent.

 

couv30132208

 

⇒ »Les raisins de la colère » de John Steinbeck – Folio (640 pages)

Deuxième grosse déception de ce mois! Tout le monde adore ce livre mais visiblement ça n’a pas fonctionné avec moi. J’avais adoré « Des souris et des hommes », il reste un de mes livres préférés mais celui-là m’a ennuyé. Les personnages sont antipathiques mais c’est du Steinbeck donc jusque là rien d’anormal. Le problème c’est qu’il ne se passe rien du début à la fin et les descriptions ne sont pas mirobolantes non plus. J’ai compris qu’il y a du sable et que les cultures sont blettes mais un moment il faut passer à autre chose. Il reste beaucoup trop long, 600 pages pour ça, 300 tout au plus. Une bonne déception comme je les aime. 10/20

Résumé:

Le livre raconte les vicissitudes d’une famille de paysans, les Joad, qui, ruinée par les tempêtes de poussière (Dust Bowl), par l’appauvrissement du sol et par la crise des années 1930, est contrainte de quitter l’Oklahoma et de venir chercher du travail en Californie. Peu à peu, affamés, traqués, exploités par les grands propriétaires, les émigrants voient la terre promise californienne se transformer en un vaste pénitencier. Mais on pourra constater tout au long du livre, que l’espoir n’a jamais abandonné cette famille.

 

couv41940378

 

⇒ »Belle époque » d’Elizabeth Ross – France Loisirs (414 pages)

Une bonne découverte alors rien de novateur mais très sympathique. L’auteure dénonce la superficialité de la société durant la Belle époque grâce à des personnages très touchants et courageux qui vont se battre pour survivre et réaliser leurs rêves dans une société où l’argent prime sur tout. Une histoire gentille mais intéressante pour découvrir le concept de repoussoir. 16/20

Résumé:

« Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. »

Lorsque Maude Pichon s’enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L’Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule…

 

couv8979138

 

⇒ »L’enfant d’Hiroshima » d’Isoko et Ichiro Hatano – Folio Junior (189 pages)

J’avais commencé ce livre mais au bout de quelques pages, le livre ne m’intéressait plus du tout. Je l’ai donc sorti de ma bibliothèque.

Résumé:

Une histoire vraie : pendant la Seconde Guerre mondiale, la correspondance entre Ichirô, élève au lycée de Tokyo, et Isoko, sa mère qui vit à la campagne. Ces lettres tissent un lien unique que la séparation rend encore plus fort, un lien plus dense que ne le ferait la vie en commun. Touchante est la délicatesse maternelle qui respecte la liberté et la sensibilité de son fils. Touchante est la plume d’Ichirô quand il écrit : «Lorsque sera flétri le grand arbre que j’aime, d’en avoir été le fruit, je serai toujours fier».

 

Ce mois d’août fut très bon avec pleins de bonnes découvertes. J’espère que le mois de septembre sera aussi bon!

Bonnes lectures!

5 commentaires sur “Avis du mois d’Août (un très bon bilan)!

  1. Wah… Quel bilan !
    Pour Notre-Dame, je t’approuve à fond ! Ce livre est juste une merveille et je suis en train de lire Les Misérables, je me régale !
    Le Paris des merveilles est aussi une superbe trilogie !
    Dommage par contre pour Raison et sentiments et Les raisins de la colère ! J’aime beaucoup le premier et le second est dans ma PAL, j’espère ne pas être aussi déçue que toi !
    Je te souhaite un aussi beau bilan pour septembre !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s