Chronique

Chronique: Le paris des merveilles T.1, Les enchantements d’Ambremer

couv72531430

Coucou!

Aujourd’hui, petite virée dans le Paris du 20e siècle où la Tour Eiffel est taillée d’un arbre magique, les elfes et les gnomes sont dans la rue et les mages deviennent des intrigants à la solde du gouvernement français. Franchement ça donne envie non?


rc3a9sumc3a9

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Editeur: Bragelonne (existe en folio sf)

Prix: 17.90 euros

Nombre de pages: 384 pages


mon-avis

Je vous le dis d’emblée: j’ai adoré ce livre! Je vais donc devant vos yeux ébahis chroniquer de la fantasy française! Et oui, mesdames, messieurs!

L’auteur nous livre un univers qui est fait aux petits oignons. Imaginez Paris durant la Belle époque avec des êtres fantastiques comme des fées ou des ogres en pleine rue. J’a-do-re! Certaines personnes classent ce livre comme steampunk, personnellement je ne le classerai pas dans ce genre. C’est le début du 20e siècle les parisiens roulent en autos, l’éclairage publique est au gaz, les femmes portent encore des robes très ouvragées, les hommes ont des cannes, le Quai d’Orsay enquête sur des affaires sordides et magiques. Selon moi, l’accent n’est pas mis sur l’industrialisation donc par définition ça ne peut pas être du steampunk.

En plus de l’univers qui est génial, les personnages sont très originaux! On va suivre un mage, un chat ailé qui possède la capacité de parler, des arbres savants, des reines des fées, des gnomes dont un chapardeur et d’autres créatures non-identifiées à ce jour. Il y a une profusion de personnages mais l’auteur ne manque pas de nous rappeler qui est qui. Merci d’avoir pitié de mon incapacité à retenir des prénoms. Le charisme, l’humour, le sarcasme et l’ironie sont au rendez-vous! Nous ne découvrons pas l’étendue des pouvoirs des protagonistes mais l’auteur nous en donne des aperçus de temps en temps.

Un autre point qui m’a beaucoup plu: le narrateur-auteur. Oui, dit comme ça, ça ne vend pas du rêve! Au fil de l’histoire, le narrateur se permet des petites remarques sarcastiques ou ironiques. Il apostrophe même le lecteur sur la véracité de ses dires. Le narrateur est à part, il observe et sait tout de l’histoire. Il nous fait découvrir cet univers, nous mortels ignorants.

Difficile de parler de l’intrigue de ce tome sans vous spoiler. Néanmoins, je peux vous dire qu’il y a de la baston, du meurtre, de la magie (sans rire!) et un peu de romance. Promis un soupçon, pas quelque chose de lourdaud en mode young adult niais. Le tome se termine en beauté pour vous donner envie de dévorer le tome suivant. Coquin va!

 

En conclusion, je pense que vous l’avez compris, j’ai adoré ce livre! L’univers, les personnages, l’intrigue tout est génial dans une ambiance féerique et rétro. Bref, LA découverte fantasy de l’année et c’est un auteur français. Foncez!

giphy

Ma note: 20/20

coup-de-coeur

3 commentaires sur “Chronique: Le paris des merveilles T.1, Les enchantements d’Ambremer

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s