PAL

Pal de Juillet:

ok 1

Coucou!

Me revoilà avec ma pal de juillet qui est moins conséquente que celle de juin (trop d’optimisme tue l’optimisme). Il y a deux livres de ma pal de juin que je n’ai pas lu: « Les raisins de la colère » et « Par amour ». Je vais me les caler en Août ou en septembre, ils ne seront donc pas dans cette pal. J’ai prévu plusieurs lectures communes et une lecture en VO, motivation!

 


couv65304699

⇒ »Pachinko » de Min Jin Lee – Editions Head of Zeus (537 pages, vo)

J’ai acheté ce roman pour mon anniversaire en décembre 2018 donc il ne va pas traîner longtemps dans ma pal pour un livre en anglais (j’ai la flemme de lire en anglais). Le résumé me tente énormément car il traite de la Corée et de la colonisation japonaise.

Résumé:

Yeongdo, Korea 1911 A club-footed, cleft-lipped man marries a fifteen-year-old girl. The couple have one child, their beloved daughter Sunja. When Sunja falls pregnant by a married yakuza, the family face ruin. But then a Christian minister offers a chance of salvation: a new life in Japan as his wife. Following a man she barely knows to a hostile country where she has no friends and no home, Sunja’s salvation is just the beginning of her story.

 

couv16668876

 

⇒ »Pourvu que la nuit s’achève » de Nadia Hashimi – France loisirs (512 pages)

J’ai déjà lu « La perle et la coquille » et « Ma vie de Bacha Posh » de l’auteure, deux livres que j’ai adoré! Celui-là devrait me plaire tout autant vu le sujet qu’il traite.

Résumé:

Lorsque Zeba est retrouvée devant chez elle, le cadavre de son mari gisant à ses pieds, il paraît évident aux yeux de tous qu’elle l’a tué. Depuis son retour de la guerre, Kamal était devenu un autre homme, alcoolique et violent. Mais cette épouse et mère de famille dévouée est-elle vraiment capable d’un tel crime ? Présumée coupable, Zeba est incarcérée dans la prison pour femmes de Chil Mahtab, laissant derrière elle ses quatre enfants. C’est à Yusuf, fraîchement revenu des États-Unis pour régler une dette symbolique envers son pays d’origine, que revient la défense de ce cas désespéré. Mais alors que son avocat l’exhorte à parler, Zeba garde obstinément le silence. Quel terrible secret cache-t-elle ? Qui cherche-t-elle à protéger en acceptant de jouer le rôle du suspect idéal ? Il faudra beaucoup de courage à Yusuf pour braver un système judiciaire corrompu et faire innocenter celle que tout le monde voit déjà pendue haut et court.

couv435946

 

⇒ »Tir aux pigeons » de Nancy Mitford – 10/18 (191 pages)

Un livre qui traite de la 2WW avec une pointe d’humour et de dérision. J’ai hâte de voir ce qu’il va en retourner.

Résumé:

Londres, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Lady Sophia Garfield rêve de devenir une belle espionne. Ne pouvant cependant passer son temps à démasquer des ennemis, Sophia exerce son sens patriotique dans les bureaux de l’hôpital Ste Anne… tout en conservant ses loisirs aristocratiques. Elle va ainsi prendre le thé au Ritz, échafaude avec malice des plans pour séduire le fringant Rudolph Jocelyn et en éloigner sa rivale, la princesse Olga Gogothsky.

 

couv34313127

 

⇒ »Entretien avec un vampire » d’Anne Rice – Pocket (511 pages)

LE livre de vampire par excellence! Depuis toute petite, j’ai toujours accroché aux histoires de vampires surtout les bien sanglantes. Je ne risque pas d’être déçue vu ses critiques.

Résumé:

De nos jours, à la Nouvelle-Orléans un jeune homme a été convoqué dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire. Comme l’interviewer, nous nous laissons subjuguer, fasciner et entraîner à travers les siècles dans un monde sensuel et terrifiant ou l’atroce le dispute au sublime. Véritable livre culte, premier volet des désormais incontournables Chroniques des vampires, Entretien avec un vampire renouvelle totalement l’un des mythes les plus riches et les plus ambigus du fantastique.

couv72417739

 

⇒ »Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin – Le livre de poche (664 pages)

Un livre que plusieurs lectrices m’ont chaudement recommandé pour son histoire très touchante. Je n’en sais pas plus hormis que ça traite d’un cimetière et que le livre va être poignant par moments.

Résumé:

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.
Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité.

81hfuhy9jzl

 

⇒ »Marqués T.1 » d’Alice Broadway – Pocket Jeunesse (277 pages)

Avec ce livre je ne m’attends pas à avoir une révélation incroyable qui va changer ma vie mais l’intrigue me tente plutôt pas mal, why not?!

Résumé:

Quand toute votre vie est inscrite sur votre peau… À la mort de son père qu’elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d’usage de relire au cours d’une cérémonie les événements qui ont marqué la vie d’un personnage important. Mais à mesure qu’elle parcourt le livre de son père, la jeune fille découvre avec stupeur que certains passages ont été réécrits ou qu’ils ont complètement disparu… Pire, un mystérieux tatouage désigne son père comme coupable d’un crime ! La jeune femme devra remettre en cause toute son existence pour comprendre d’où elle vient et sur quels mensonges est construite la société où elle vit…

couv30591983

 

⇒ »Personne ne gagne » de Jack Black – Editions Monsieur Toussaint Louverture (480 pages)

Un livre que j’ai découvert grâce à la booktubeuse Lemon June, il y a quelques temps. Je l’ai acheté en novembre 2017 et il est toujours là… Vive les lectures communes qui font du tri dans la pal!

Résumé:

De San Francisco au Canada, de trains de marchandises en fumeries d’opium, d’arnaques en perçages de coffres, du désespoir à l’euphorie, Jack Black est un voleur: parfois derrière les barreaux, toujours en cavale. Avec ironie, sagesse et compassion, il nous entraîne sur la route au tournant du vingtième siècle. Personne ne gagne est un hymne à une existence affranchie des conventions. Qu’il soit hors-la-loi, opiomane ou source d’inspiration pour Kerouac et Burroughs, qu’importe, qu’il vole au devant de la déchéance ou qu’il flambe comme un roi, qu’importe, Jack Black n’est guidé que par son amour de la liberté. C’est dur, c’est brut, c’est profondément américain. Black est peut-être un vaurien, il est surtout un conteur qui, sans jugement, joue avec son passé afin de nous remuer et de nous remettre sur le droit chemin.

Plusieurs livres peuvent être des coups de coeur ou de très bonnes lectures. J’ai hâte de vous faire part de mes avis!

Bonnes lectures!

 

Un commentaire sur “Pal de Juillet:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s